AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue dans Waylon university Invité ♣️ Le forum a ouvert le 31 aout à 15:06 ღ
Des scénarios magnifiques et libres à consulter ici
Plein de célébrités libres qui n'attendent que vous ♣️ rendez-vous ici
Un design qui d é c h i r e par Rustyhalo ♣️ Alors foncez-vous inscrire ici , qu'attendez-vous ღ

Partagez | 
 

 Witney ; « so fucking friend... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Witney ; « so fucking friend... »   Dim 3 Oct - 15:39


HARVEYS, ABBY WITNEY

« Il existe un chemin qui conduit au-delà du brouillard, au-dessus de l'arc-en-ciel...»
    ▬ feat kristen stewart

    (c) playgroundhustle

    « IDENTITY CARD »


    Nom : HARVEYS
    Prénom : abby witney
    Surnom(s) : elle déteste tous les surnoms possibles et inimaginables...
    Âge : dix-sept ans
    Date de naissance : trente-un décembre mille neuf cent quatre-vingt douze
    Sexe : féminin
    Pays d'origine : angleterre
    Statut: célibataire
    Orientation sexuelle : hétéro
    Etudes choisies : médecine (+ sport comme option facultative)
    Groupe : how to save a life ?
    Situation amoureuse : compliquée mais célibataire...
    Secret : W. a été fiancée pendant une année mais s'est faite violée par ce dit fiancé.
    Signe particulier : elle possède un tatouage sur son bas du ventre, représentant une rose.


I KNOW YOU
Je suis ce que je suis
« Wit’ est tout d’abord une personne très sensible… Personne ne connaît une personne plus sensible qu’elle. Cependant, elle ne vous le montrera jamais. Aux premiers abords, et même si vous la connaissez depuis des lustres, vous ne remarquerez pas que W est une fille très sensible. Pourquoi autant de sensibilité dans une seule et unique personne ? Après avoir perdu sa mère, décédée à cause d’un cancer au sein et voir mourir son frère ainé, dans un accident de voiture, accident que vous avez aussi connu par la même occasion, sont bien évidemment les deux raisons expliquant cette énorme sensibilité en ma sœur. Ces deux pertes l’ont gravement touchées… Mais, elle s’en est sorti très rapidement, par une force morale très surprenante : quand je vous dis que vous ne verrez jamais ma sœur pleurer, ou autre chose du genre… Finalement, ma sœur s’est renfermée dans ses études et c’est ainsi qu’elle s’est retrouvée en médecine, avec des notes époustouflantes. W est très studieuse… C’est vraiment un modèle à suivre, dans tous les domaines ! Rien à lui reprocher… Enfin, si un peu… W est aussi très timide, en plus d’être sensible. Or, dès qu’elle rencontre une personne, elle s’y attachera très rapidement et lui donnera – sans le vouloir véritablement – sa confiance. Ca explique sa relation amoureuse qui a duré un an d’ailleurs… Sinon, ma sœur est du genre sainte ni touche sur les bords : vous savez la fille qui ne veut pas encore couchée… Mais ce genre de détails, personne ne le sait d’ailleurs… W est aussi très créatrice, parfois rêveuse, souvent bavarde mais toujours souriante même si au fond, elle aura mal… Enfin, Witney demeure une fille plus que dynamique ; vous ne la verrez jamais ne rien faire ! Toujours en action ! En plus, W n’est pas du genre à insulter tout et tout le monde ! Vous n’entendrez aucun gros mot sortir de sa bouche… Puis, petit bémol : malgré les apparences, W a peu confiance en elle… Malgré tout, Wit’ est une fille cool ! J’vous le garantis ! »
Mes avis sont mes avis
« Wit’ peut être une fille ordinaire, comme elle ne peut ne pas l’être. En faite, si on réfléchit bien ma sœur est une personne assez étrange … Mais adorable malgré tout. Par son coté garçon manqué, Wit’ a horreur de faire les magasins. Si vous voulez la mettre de mauvaise humeur pour toute la journée, dès le matin vous lui proposez un tour dans les magasins ! En revanche, si vous voulez lui faire plaisir, soumettez lui plutôt un footing : elle sera plus que ravie ! Pour ma sœur, le sport c’est capital… Pratiquement comme la médecine, qui reste un élément fondamental pour W depuis que Maman nous a quitté… Ainsi, vous pensez bien que la combinaison sport-drogues n’est pas possible, comme celle drogues-médecine. Une chose que W. ne supporte pas, c’est bien tout ce qui est en relation avec la drogue. Elle déteste fumer, se droguer et pour ce qui est de boire, c’est très rare de la voir, un verre de tequila à la main… La vie est une chose plus que merveilleuse, aux yeux de W. Elle ne supporte pas qu’on puisse la gâcher en se droguant ou des conneries en ce genre. Les personnes sucidaires sont bien les personnes qui exaspèrent le plus ma sœur… Sinon, Wit’ adore la philosophie (elle aura toujours un livre dans son sac), jouer de la guitare n’importe où et n’importe quand, aller sous la pluie et regarder les éclairs… Et j’en passe ! Wit’ aime beaucoup de choses allant aux choses simples à celles que peu de personnes apprécient en général. En passant, le péché mignon de ma sœur c’est bien évidemment le chocolat blanc… »
Mon coprs est bien mon corps
Vous ne m'entendrez jamais vous dire que j’ai un corps splendide ou encore que je suis une très jolie fille. Non, ce n’est pas mon genre et pour tout vous dire, je me trouve assez moche. Mes potes ou encore ma famille – dans l’hypothèse que je n’en ai une des plus normales – vous diront que je suis bien trop modeste avec moi-même. Ca sera tout ce petit people qui vous dira ce que j’vais vous écrire à l’instant. C’est loin d’être mon avis, je ne ferais jamais l’éloge de ma personne… Ah, ça non !
« W. est une très belle jeune fille, digne de ses dix-sept ans. Elle a des formes là ou il en faut, et dieu sait comme elle fait tourner la tête aux jeunes hommes. Nombreux sont ces derniers à la vouloir dans leur lit… Sa peau est claire, se rapprochant plus d’une pâleur exceptionnelle sans tomber dans la laideur. Son visage est orné de deux prunelles d’un vert clair, où bon nombre d’hommes s’est noyé dedans malgré que ça ne soit pas l’océan… Les cheveux de W. sont une simple chevelure de couleur brune, mais ne disons nous pas que la simplicité fait toute la beauté ? Si vous n’avez encore rien compris, ma sœur W. n’est qu’autre qu’une fille qui possède beaucoup d’atouts physiques… Le seul hic que je pourrais lui reprocher, c’est qu’elle se trouve moche… Enfin, seul bémol c’est que W. a énormément maigri depuis quelques années, étant devenue anorexique pendant un ou deux ans. »



Dernière édition par A. Witney Harveys le Jeu 7 Oct - 18:04, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Witney ; « so fucking friend... »   Dim 3 Oct - 15:40


YOU KNOW WHAT? FUCK YOU
Si tu n'es pas content je t'emmerde

chapiter one :

...« lorsque le monde s’ouvre enfin à vous... mais pas celui que vous avez tant rêvé »
Vingt trois heures et cinquante sept minutes. J’décide enfin à sortir du ventre de ma mère. A quelques minutes près, j’allais être née le premier janvier mille neuf cent quatre-vingt treize. Mais j’étais pressée de venir sur cette planète, j’étais pressée de connaître ce qu’allait être mon monde… J’étais pressée de voir ma mère, mon père, mes deux frères, ma sœur, mes oncles et tantes, mes grands parents, mes cousins… J’allais devenir le quatrième enfant d’une famille qui en possédait déjà trois. En tout, on allait être deux garçons et deux filles. Une famille nombreuse me direz-vous… Et une famille spéciale entre autre. Ma mère. Le seul être féminin a qui je lui donne tout mon respect, et mon amour. Maman. C’était la personne la plus douce que j’ai jamais connu… Plus douce qu’elle, vous ne connaissez pas. Un ange. C’était une simple secrétaire, mais combien son patron était fier d’elle. Elle faisait tellement bien les choses… Les câlins, les bisous, la cuisine, les sourires… Toujours à l’écoute de ses enfants, toujours prête à tout, toujours préoccupée par le bonheur de ses enfants. Son odeur me manque, son amour me manque… Sa présence entière me manque. Il paraît que j’ai été insupportable durant la grossesse. Déjà dynamique d’après mon frère ainé… C’est peut être pour ça que j’suis devenue une fille autant sportive. Les fous rires ont été nombreux – surtout de la part de mes frères et sœur – lorsque je donnais un coup de pied (ou de poing ?) à ma mère… Dieu sait à quel point ma mère a souffert ! D’après elle, cette grossesse a été la plus longue et pénible. En plus, l’accouchement a duré un peu plus longtemps que les précédents, malgré le passage répétitif de mes ainés… Jude, Matthews et Heather. Mes deux frères et ma sœur. Mon père ? N’en parlons même pas… Il n’était même pas présent lorsque j’suis venue au monde, alors pourquoi je le mentionnerais ? Je le déteste… Pourquoi ? Il a pris ma mère pour une con… Et il la même violait, un soir – le soir où j’suis conçue en réalité. Mais chuuut, hein ?

chapiter two :

...« il existe une seule règle incontournable dans le jeu de la vie.. tôt ou tard chacun doit arrêter la partie »
« Où est Wit’ maman ? ». Mon frère de quatre ans mon ainé. Jude. L’homme de ma vie. Il me cherchait tout le temps, lorsque je n’apparaissais pas dans son champ de vision de petit garçon. « Elle doit être dehors, à la balançoire. ». Même petite, je partais déjà dehors pour affronter l’enfer du dehors et surtout celui de la balançoire ! C’est fou comme j’étais une petite boule d’énergie, malgré mon bas âge… Mon frère, à peine avait-il entendu le dernier mot, que ma mère pouvait l’apercevoir déjà dehors, allant me rejoindre. Mon frère et moi, c’est en faite, qu’un seul cœur, qu’une seule âme. On était carrément identiques, malgré nos quatre ans de différence. Jude était toujours là pour moi et inversement. Il ne cessait jamais de me protéger, de tout ce qui bougeait, et même lorsqu’on était encore enfants… A peine j’avais disparu qu’il me cherchait, de peur qu’il m’arrive quelque chose. On était toujours fourrés ensembles, petits ou grands ! Toujours à faire les petites conneries enfantines que vous êtes obligés de faire finalement. Puis, vous ne pouvez pas échapper non plus aux « C’est pas moi, c’est mon frère… ». Tout simplement, un amour fraternel exceptionnel. Entre nous quatre, Jude me préférait ! Il appréciait plus les moments qui passaient avec moi que ceux qui passaient avec soit Mat’, soit Heat ‘. J’étais sa petite préférée, d’ailleurs… Sa petite protégée. Sa femme de sa vie, aussi. Ma mère a toujours été étonnée par l’amour que Jude pouvait me transmettre, l’amour qu’il me portait ! C’était tout simplement rare un lien aussi puissant ! Il ne vivait que pour moi. Puis, malgré l’âge, rien n’a changé. Au primaire, ou au collège ou encore au lycée, je trainais plus avec lui et ses potes, qu’avec mes copines – je n’en avais pas beaucoup en plus – ou mes potes mecs. Je faisais aussi pas mal de sport avec Jude. On était autant sportif l’un que l’autre. On possédait la même philosophie : « Si on a une vie, ce n’est pas pour la détruire. » C’est pour ça qu’entre Heather et nous deux, ça a été difficile - et même après le départ de Jude pour l’au-delà, c’est toujours le cas entre elle et moi -… Elle a toujours été jalouse de moi.
Enfin, mon frère était une des rares personnes que je respectais énormément. Je n’arrivais jamais à faire le poids contre lui…
Mais, la présence de mon frère m’était carrément indispensable pour que je vive… J’avais
besoin de lui, comme lui il avait besoin de moi. Le perdre me paraissait carrément impossible…

...« Tu es mort. Il y a trois jours de cela. Oui, le vingt-un décembre mille neuf cent quatre-vingt dix. Dix jours avant le jour de mon anniversaire. Tu m’as laissé. Tu m’as abandonné. Tu es parti. Tu t’es envolé vers les cieux. Tu me manques. Tu me manques cruellement. J’ai besoin de toi. Cruellement besoin de toi. Tu n’avais pas le droit de m’abandonner. Tu m’avais promis de veiller toujours sur moi, de rester à mes cotés pour toujours. On me dit que « les meilleurs partent toujours les premiers », c’est vrai… Maman, qui est morte il y a maintenant cinq ans, à cause de ce p*tain de cancer du sein, puis toi… J’ai l’impression que plus rien ne m’attache à ce monde. J’ai perdu les deux êtres qui m’étaient le plus cher... Celui qui avait réussi à combler le manque que j’avais ressenti suite au décès de maman. Tu n’avais pas le droit de partir. Je devais aussi partir. J’étais dans cette voiture, comme toi. C’est injuste. Je suis aussi tombée dans le coma pendant deux jours. Je devais te rejoindre… Partir avec toi. Ne jamais me séparer de toi, comme on ne se sépare pas d’une chose qui vous ait précieuse. Maintenant, ta chambre est vide. Ma vie est vide. Mon cœur est silencieux. J’attends que tu reviennes, j’attends que tu me prennes dans tes bras, j’attends ton rire, ton regard, ton sourire… J’aimerais tellement me croire dans un cauchemar, que je vais bientôt me réveiller, dans tes bras afin de me réconforter comme tu le faisais si bien. Je maudis le vingt-un décembre… Le jour où tu es parti. Le jour où Dieu a décidé de te prendre sans moi. Tu ne seras plus là pour mon anniversaire. Qui me protégera ? Qui me piquera mes lunettes pour me les cacher ? Avec qui je ferais mon footing ? Qui me consolera ? A qui me confier ? Qui me taquinera aussi bien que tu le faisais ?...
Heureusement qu’il y a les études. Ainsi, je ne souffrirais plus… Je ne penserais plus à toi. Du moins, j’essaierais…

Mais je te fais la promesse, Jude… Je ne gâcherais pas ma vie.

Je t’aime plus que tout au monde. Je ne vivrais que pour toi. Pour te donner la vie qu’on t’a volé.»



chapiter three :

...« Le temps passe et se répète, sans enlever les blessures du passé.. »
Minuit et deux minutes. Encore un cauchemar évoquant l’accident. Encore une insomnie. Alors, comme d’habitude, enroulée dans ma couette, je m’assois en tailleur, le dos contre le mur, sur mon lit. Ma chambre est remplie d’obscurité, telle la nuit où Jude a décidé de m’abandonner. La nuit. Je déteste la nuit puisque Jude est parti lors d’une nuit. Je fixe alors cette obscurité, sans but, sans aucune réflexion. Je ne pense à rien, sauf à lui. A Jude. A mon frère. A l’homme de ma vie. Il me manque tellement, bien que je ne le montre jamais. J’apparais comme une fille souriante, et remplie de vie. C’est vrai dans un sens… Mais à l’intérieur, je suis détruite et je me sens seule depuis que mon frère est mort. Puis, je ne me sens jamais réellement à ma place ; je devais aussi mourir puisque j’étais aussi présente dans cette voiture lors de l’accident. Je ne montre jamais ma grande sensibilité. Je ne veux pas qu’on ait pitié de moi, ou je ne sais quoi encore.

Minuit et dix minutes. J’allume ma petite lampe, dévoilant ainsi qu’un fin espace de lumière tel un halo. Je prends une feuille puis un stylo et je commence à écrire. Ecrire la centième, peut être plus, lettre destinée à mon frère. Comme chaque nuit, j’écris à Jude.

« Jude, comment vas tu ce soir ?

Moi, ça ne change pas. Ca ne change plus… Je ne dors que très peu. Je fais toujours ce même cauchemar. Je revois cette nuit là, notre voiture, ces flocons de neige, toi… Ton sourire. Ton regard qui s’est éteint. Mais je tiens la forme en cours. A présent, je suis en médecine. J’ai beaucoup progressée ; je veux devenir médecin pour sauver des vies. Je ne souhaite plus voir un de mes proches mourir, ou même une personne que je ne connais pas. La vie est bien trop précieuse et elle se doit d’être vécue même si elle nous fait souffrir. J’ai du partir de notre pays natal qu’est l’Angleterre. J’ai pris mon envol pour les Etats Unis afin de me rendre dans ma nouvelle université ; Waylon. Elle m’avait l’air d’être pas mal, et puis entre nous, je ne pouvais plus rester en Angleterre… Tu sais depuis que j’ai rompu avec Josh… Que cet amour pourtant éternel s’est éteint comme toi… Depuis qu’il m’a… violé lors d’une nuit où il me désirait plus que tout et que malheureusement, je n’étais pas « encore prête »... Je ne pouvais plus rester à Londres. C’était trop dur, c’était trop douloureux. Pardonnes moi Jude… Mais je ne t’oublierais jamais quelque soit l’endroit où je vis. Je ne peux pas. J’ai emménagé il y a quelques jours dans un appartement. Une petite visite ? Oui, je vais commencer une nouvelle vie comme tu peux le voir. J’ai toujours su remonter la pente, grâce aux études et à toi malgré tout. Et comme toujours, je ne montre jamais mes sentiments…
Sinon, avant que je parte rien n’avait changé dans la famille. Heather se drogue toujours, Matthews toujours coureur de jupons et notre père invisible. Je le voyais que très peu voire même jamais, et ça ne va pas être aujourd’hui que cela va s’arranger. Je ne souhaite pas qu’il rentre dans ma vie maintenant… Je regrette.
J’ai hâte de commencer ma nouvelle vie, à Santa Barbara une ville particulièrement sympathique.

Je vais devoir te laisser.
Tu me manques.
Je t’aime plus que tout au monde. »





Dernière édition par A. Witney Harveys le Jeu 7 Oct - 18:01, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Witney ; « so fucking friend... »   Dim 3 Oct - 15:41

    HEY TOI ...

    Un petit écran nous sépare

        Prénom: Nelly
        Surnom: Beaucoup trop Very Happy
        Âge : 17 ans et toutes mes dents x)
        Code du règlement: Ok by KRW
        Comment as-tu connu le forum? : Par l'intermédiaire de Théo (a)
        Comment le trouve-tu? : Magnifique - temps d'inscription record xD -
        Présence sur 7 : 6/7
        Votre niveau RP /20 : 16/20


Dernière édition par A. Witney Harveys le Jeu 7 Oct - 18:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Witney ; « so fucking friend... »   Dim 3 Oct - 15:48

My Nelly Cool
Bienvenue & bonne continuation pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Witney ; « so fucking friend... »   Dim 3 Oct - 15:50

    De nouveau réunies toutes les 2 (a)
    Mercii
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Witney ; « so fucking friend... »   Dim 3 Oct - 17:14

Bienvenue parmi nous et merci de ton inscription!
Bonne chance pour ta fiche et n'hésite pas si tu as des questions !
Très, très bon choix d'avatar ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Witney ; « so fucking friend... »   Dim 3 Oct - 19:14

Bienvenue =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Witney ; « so fucking friend... »   Dim 3 Oct - 19:17

Bienvenue à toi & bonne chance pour la suite de ta fiche !!! ♥♥

Je suis fière de mon frérot qui t'a fait venir à nous (aa)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Witney ; « so fucking friend... »   Dim 3 Oct - 19:48

    Merci à vous 3 Very Happy

    Rainbow ; tu peux être fière de ton frère ;)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maissa Tej
ALB; ♣ Sexy queen de Waylon
«One day she will kick your ass »

Féminin ♠ messages : 600
♠ Star de l'avatar : «Ashley Greene»

♠ me, myself and i
♠ life is relationships:

MessageSujet: Re: Witney ; « so fucking friend... »   Lun 4 Oct - 12:12

KRISTEN S ♥
Excellent choix d'avatar et merci pour ton inscription (aa)
Bonne chance pour ta fiche surtout ;
Bienvenue parmi-nous brunette ♥




M. Leaveshynn Blackheart ♣️
« Your lipstick stains on the front lobe of my left side brains i knew I wouldn\'t forget you And so, i went and let you blow mymind your sweet moonbeam the smell of you in every single dream I dream. I knew when we collided PRESENCE REDUITE peu présente mais toujours là mes chéris »


Revenir en haut Aller en bas
http://waylon-university.forumactif.org
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Witney ; « so fucking friend... »   Lun 4 Oct - 17:51

    Merciii (aa)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Witney ; « so fucking friend... »   Jeu 7 Oct - 18:03

    Je pense que j'ai fini & que tout est bon Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Witney ; « so fucking friend... »   Jeu 7 Oct - 19:58

Bienvenue ♥ J'aime beaucoup ton secret (originalité j'veut dire lol)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Witney ; « so fucking friend... »   Jeu 7 Oct - 20:46

    Mercii ♥
    & je trouve personnellement que mon secret est d'une banalité hors du commun --'
    en tout cas, merci quand même (:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Witney ; « so fucking friend... »   Jeu 7 Oct - 21:41

Ta présentation est absolument parfaite (aa) Tout simplement MAGNIFIQUE !!

Alors évidemment, tu es validée !!!! ♥️♥️
N'oublie pas d'aller poster toute les demandes relatives à ton personnage et ta petite présentation personnelle. Surtout, Have Fun With Us !!!!

N'oublie pas non plus d'aller poster dans le recensement et de voter pour le forum !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Witney ; « so fucking friend... »   Ven 8 Oct - 20:44

    Merciiii bien (aa)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Witney ; « so fucking friend... »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Witney ; « so fucking friend... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Waylon university :: - ON COMMENCE PAR LÀ - :: VOS PAPIERS, PLEASE. :: Présentations validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit